mars 26, 2019

Anne Rizzolo

Généralement, je laisse surgir aussi bien avec la terre que dans mes dessins-peintures ; un foisonnement de formes qui spontanément font apparaître, des êtres hybrides. Leur coexistence raconte des choses. Je ne fais que les préciser pour révéler ce que je vois.

Mes modelages en grès et porcelaine sont cuits le plus souvent en mono-cuisson aux alentours de 1300° mais il m’arrive de sous cuire pour obtenir une terre au rendu plus duveteux. Ils sont émaillés ou laissés nus, quelques fois colorés dans la masse. Ils reçoivent toutes sortes de traitements (brûlage, patines diverses, rajout de matières).

De la même façon, mes dessins-peintures sur papier ou toile sont recouverts de matériaux divers liés à l’acrylique habituellement (pigments bruts ou en jus ou sortis du tube, pastels, crayons de couleurs, farine, thé, feutres, stylo-bille…. Ils sont toujours fixés avec soin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.